SCIENCES ET SPORT

DES NOTIONS MATHEMATIQUES POUR MIEUX COMPRENDRE

  •  Il y a une relation entre les unités de longueur : 1 m = 10 dm = 100 cm = 1 000 mm = 0,1 dam = 0, 01 hm = 0, 001 km
  • Les fractions décimales sont des fractions dont le dénominateur est 10 ou une puissance de 10. Lorsque l’unité est partagée en 10 parts égales, chaque part est appelée un dixième (1/10); lorsque l’unité est partagée en 100 parts égales, on parle de centièmes (1/100), etc.
  • Un nombre décimal peut s’écrire sous la forme d’une fraction décimale et d’une écriture avec virgule : 5/10 et 0,5 sont deux écritures du même nombre décimal.
  • Le périmètre d’un carré se calcule à l’aide d’une formule : c x 4, où c représente la mesure du côté.
  •  Le périmètre d’un rectangle se calcule à l’aide d’une formule : (L + l) x 2, où L représente la longueur et l, la largeur.
  • La durée codée 8:04.79 signifie 8 minutes, 4 secondes et 79 centièmes de seconde. 1 minute = 60 secondes 8 minutes et 4 secondes = 480 + 4 = 484 secondes 79 centièmes de seconde = 79/100 = 0,79 seconde 8:04.79, c’est 484,79 secondes

LA NATATION ET LES HOMMES

Les hommes de la préhistoire savaient déjà nager, comme en témoignent certaines peintures rupestres, et la mythologie grecque fait de nombreuses allusions à la natation. C’est au début du 19e siècle que les premières compétitions de natation sont organisées en Grande-Bretagne, en brasse pour l’essentiel. La première version du crawl, qui repose sur un mouvement de jambes en ciseaux, est inspirée par la nage des populations indigènes d’Amérique du Sud. C’est un Anglais, Frederick Cavill, qui en fait la découverte à la fin des années 1880, lors d’un voyage dans les mers du Sud. Installé en Australie, il commence alors à enseigner cette nage qui prend le nom fameux de « crawl australien ». 


HISTOIRE OLYMPIQUE DE LA NATATION

La natation était au programme des premiers Jeux modernes de 1896, avec des épreuves en nage libre (crawl) ou en brasse. Le dos est ajouté en 1904. La première apparition officielle de la nage papillon remonte aux JO de 1956 à Melbourne (Australie). La natation féminine devient une discipline olympique en 1912 aux JO de Stockholm (Suède). Depuis lors, elle figure à chaque édition des Jeux. Le programme hommes et femmes est presque identique, car il comporte le même nombre d’épreuves, à une différence près : la distance nage libre est de 800 m pour les femmes et de 1 500 m pour les hommes. Depuis les JO de Pékin (Chine), en 2008, la nage sur 10 km en eau libre est inscrite au programme officiel des hommes et des femmes. Aux JO de Rio (Brésil), en 2016, le Français Marc-Antoine Olivier a remporté la médaille de bronze tandis que la nageuse Aurélie Muller, disqualifiée pour avoir gêné la nageuse italienne à l’arrivée, a été privée de médaille d’argent.

Les premières compétitions de natation aux Jeux Olympiques se déroulaient dans la mer, dans un fleuve ou dans une rivière. Aujourd’hui, la majorité des épreuves a lieu dans une piscine de 50 m de long, le plus souvent à l’intérieur. Le programme actuel de la natation comporte les disciplines suivantes : la nage (crawl, brasse, dos et papillon), le water-polo, le plongeon et la natation synchronisée. Aux Jeux Olympiques de Rio (2016), c’est le bassin du stade olympique de Barra da Tijuca qui a accueilli les compétitions de nage. Comme tous les bassins olympiques, il devait respecter des critères pour être homologué : – une longueur de 50 m; – une largeur de 25 m; – 8 + 2 couloirs ; – une largeur des couloirs de 2,50 m; – une profondeur de 2 m au minimum et de 3 m recommandés ; – un volume de 2 500 m³ pour une profondeur de 2 m et de 3 750 m³ pour une profondeur de 3 m; – une piscine remplie d’eau douce; – une température de l’eau entre 24 et 28° C.

POUR ALLER PLUS LOIN 
Depuis les JO de Mexico (Mexique), en 1968, ce sont les nageurs qui actionnent eux-mêmes leur chronomètre ! Au moment de leur prise d’élan et du plongeon de départ, les athlètes repoussent du pied une plaque équipée d’un capteur électronique. C’est à ce moment-là que le chronométrage automatique se met en route. À l’arrivée, ils doivent ensuite eux-mêmes toucher une plaque sur le rebord du bassin, pour arrêter leur chronomètre. Ce temps est le chronométrage officiel de leur performance. La natation est donc le seul sport où le nageur arrête lui-même son chrono !

POUR ALLER PLUS LOIN : POURQUOI LE PISTOLET N’EST-IL PLUS UTILISÉ AU DÉPART D’UNE COURSE D’ATHLÉTISME ? 
Depuis quelques années, un système électronique est utilisé pour donner le signal sonore de départ des courses d’athlétisme. Auparavant, le « bang » de départ était produit par un revolver chargé avec des cartouches remplies de poudre et qui formaient un nuage de fumée blanche. Mais ce système pouvait être dangereux et il n’était pas équitable : les athlètes les plus éloignés du pistolet entendaient le son légèrement après ceux qui se trouvaient à proximité. Pour ne pénaliser aucun sportif, le signal de départ est aujourd’hui donné par un engin électronique et est diffusé au même moment derrière chaque athlète grâce à un haut-parleur situé dans les starting-blocks.


Commentaires

Articles les plus consultés

PARTENAIRES INSTITUTIONNELS DU PROJET